Opérations digitales totalement démodées
 
Flash player, Facebook Connect, vidéos publicitaires forcément virales, il fût un temps où on y croyait. Si les idées restent valables, la technologie ou la raison d’être de ces réalisations sont à présent obsolètes.

 
 

All Secur :soyez prêt pour l’inattendu 

Rue de la Lune, Rue aux Ours, Rue des Martyrs… La marque propose de parcourir les rues de Paris dans Google Street View pour faire face aux endroits où il vaut mieux être bien assuré. A l’issue du parcours, les internautes peuvent tenter de gagner un an d’assurance avec All Secur.
(Agence : DDB Paris)

 

BEL / La Vache Qui Rit : des jeux de meuh en famille !

La vache qui rit souhaite inclure le jeu du « Petit Bac » dans toutes les boîtes de ses portions fromagères.

Sous l’étiquette de chaque portion se cache une lettre qui permettra aux jeunes gourmands de répondre à un thème  formulé sur l’intercalaire de la boîte.
(Agence : Mediagong)

En retournant celle-ci, les joueurs ont accès à une version enrichie du jeu conçue par notre équipe. Après s’être connectés sur le site de la Vache Qui Rit, les enfants peuvent imprimer un plateau de jeu inédit et y placer l’intercalaire.


 

A l’aide d’un code de couleurs associant lettres et plateau, le jeu du petit bac prend une nouvelle dimension ludique où le mime et le dessin sont de la partie !

Sur le web, un code à activer permettra également de prolonger le plaisir dans un jeu mêlant réflexes et réflexion.

 


 

 

 

Mini-Caprice des Dieux : c’est parfois bon d’être seul

(Agence : Publicis Net)
Façon Meetic, 3 bannières étonnamment stupides  vantent le plaisir de la vie en solitaire.

 

Elles pointent vers un mystérieux site:

Rester tout seul, un nouveau mode de vie ? C’est ce que semble promouvoir cette affaire.

Voici le témoignage de Raymond, placé en une de notre dispositif.


Intrigué, l’internaute cherche à s’inscrire, on lui propose alors de se décrire par ses défauts et de se rendre virtuellement repoussant aux yeux des autres grâce à un logiciel de délooking. Il pourra également se désocialiser en quelques clics, à l’aide d’un module viral pour couper les ponts avec ses amis.

Les excuses sont générées aléatoirement via un petit programme rigolo. En voici un exemple:

Son profil de solitaire s’affiche alors:

L’internaute reçoit ensuite un message d’un autre membre du site: « Capricieux 001 ». En l’ouvrant, il découvre avec surprise que Caprice des Dieux se cache derrière cette campagne virale.

En fin de parcours, on lui propose alors de piéger un ami ou de profiter des nombreux contenus bonus disponibles.

 

 

 

Kenzo Homme Sport : le web comme terrain de jeu

Pour son nouveau parfum, Kenzo souhaite  aborder le thème du sport de manière fun et décontractée.  Cette convivialité est mise en scène sur le web par le biais d’une passe géante à travers le web.
(Agence : Mediagong)

Un Facebook Connect permet de mettre en jeu la balle.

Une fois lancée par l’internaute, celle-ci ricoche de site en site.
Perdue sur un plan en ligne, c’est à l’internaute de la guider jusqu’à sa prochaine destination à l’aide des touches de son clavier.


Entre chaque étape, la balle est réceptionnée par un contact Facebook de l’internaute, comme si une partie de babyfoot avait véritablement lieu.

 

Elle continue ainsi son périple sur le site d’un parc d’attraction…
… Puis fait office de balle de flipper dans un site de vente aux enchères…


Elle est alors lancée à toute berzingue dans un bowling pour un strike d’anthologie…

Les photos des amis Facebook sont insérées dans certaines scènes, ici dans le panneau des scores de la partie.

Le jeu prend place dans un breakout où les indices boursiers volent en éclat, crise oblige !

Puis la balle provoque une éclipse solaire sur un portail d’informations scientifiques.


Son tour du web terminé, elle rejoint le site Kenzo. L’internaute peut alors découvrir toutes les infos sur ce parfum qui fait perdre la boule !

 

SFR / C Koi Ce hold Up : quand les Art Toys partent en campagne

Voici ma première campagne, réalisée en 2006 à mon arrivée chez Publicis Net (l’ancêtre de l’agence Marcel)

Août 2006,  de mystérieux Toys font irruption aux quatre coins du monde invitant les internautes pour le hold-up du siècle.
De Myspace à Dailymotion, des vidéos virales témoignent de leur arrivée fracassante.
(Agence : Publicis Net)

Quelques semaines plus tard, ils braquent les curseurs de souris des internautes à travers des bannières évènementielles primées d’un Cyber Cristal au festival de Méribel.

Parallèlement, une campagne de recrutement plus classique invite également au grand braquage sur le site dédié à l’opération.


Une fois arrivé dans leur repaire, on peut jouer, via des codes glanés dans la rue ou sur le web, à exploser la Boulafa’Safe ou la Code X Bank et gagner de nombreux cadeaux. Le site permet également de découvrir  toutes les offres mobiles SFR destinées aux étudiants (cf diaporama au sommet de cette page).

 

 

 

 

 

Opérations digitales totalement démodées

  • Categories →
  • Digital
 
Back to top