En collaboration avec le musicien Klimperei, auteur de très nombreux albums d’une musique faite de bric et de broc flirtant avec celle d’Erik Satie, nous avons sorti fin 2013 un album-concept vinyle sur le label parisien Monster K7 .

 

Les 13 titres de ce disque dévoilent par bribes  l’histoire d’Alfred, personnage dont l’auditeur pourra imaginer la vie.

Vous pouvez commander le vinyle dès maintenant sur le site du label

Ecoutez le disque ici:

Chroniques:

Liability:

« La rencontre entre Klimperei et GNG (duo français d’électro-pop bricolée) s’est faite lors du festival Music For Toys pendant lequel ils ont noué une relation particulière qui a abouti à ce disque concept aux allures bucoliques et débonnaires. Et de concept il en est bien question ici puisque les deux entités ont créé de toutes pièces le personnage d’Alfred et en propose ici leur vision personnelle dans laquelle chacun des morceaux est une tranche de vie dudit Alfred. Mais ce disque est aussi une invitation car si Klimperei et GNG nous offrent une vision personnelle d’Alfred l’auditeur est également appelé à « imaginer », interpréter le personnage à travers le prisme de la musique initiée par le trio. Alfred est cette rencontre entre la toy-music qui accompagne Klimperei depuis une bonne vingtaine d’année et l’électronique artisanale et multiforme de GNG. Deux univers qui se rejoignent assez bien et qui permettent une symbiose intéressante. Légèreté, intelligence mélodique, ne se prenant jamais trop vraiment au sérieux, ce disque nous propose une musique volontairement bancale et tortueuse qui n’hésite aucunement à prendre les chemins vicinaux plutôt que les grandes autoroutes où il ne peut y avoir de surprise. Ici, on laisse la place à l’imagination, à l’émerveillement, à des mécaniques autant fantasmagoriques que pétries d’une poésie naïve. Clairement, Alfred est un doux rêveur qui fait abstraction de la violence du monde réel. Un peu comme un autiste, il se construit son propre univers aux contours parfois un peu floues mais suffisamment solides pour qu’il soit protégé des agressions extérieures. Cependant, Alfred n’est pas quelqu’un de complètement fermé. Il reste curieux, comme un enfant et prend tout ce qu’il y a de bon à prendre dans ce qui l’entoure, ignorant tout le reste qui ne trouve pas grâce à ses yeux. Klimperei et GNG, dans cette optique, se sont montrés généreux et prompts à créer une musique chatoyante, souple et débarrassée des contraintes du quotidien. Ils se montrent dès lors assez fidèles à ce qu’ils ont toujours fait mais, ici, ils donnent vie à un individu tout en imaginant quelle serait la musique qui lui correspondrait le mieux et qui dicterait ses actes. Une démarche particulière qui fonctionne à merveille. En tout cas on se plonge dans cet univers avec délectation tout en essayant de donner un visage et une allure à ce Alfred peut-être pas aussi imaginaire que l’on croit. »

Longueur d’ondes

Hop-blog

« D’un côté, il y a Klimperei, groupe incontournable de la scène Toy music, auteur de l’estimable « Un p’tit coin d’ciel gris » en 2002 et de bon nombre de productions mettant en scène des tas d’objets et d’instruments acoustiques. De l’autre, il y a GNG, groupe rattaché au label Monster K7qui compose de la musique, souvent électronique, faites des collages sonores de toutes sortes. Les deux groupes ayant comme point commun de partager un  amour pour les musiques ludiques, frétillantes et expérimentales. C ‘est donc presque tout naturellement qu’on les retrouve sur disque après une rencontre  il y a quelques années durant le festival « Music For Toys ». Depuis cette rencontre ils ont donné naissance au personnage d’Alfred, dont la vie est évoquée en musique à travers les 13 titres de cet album.
« Alfred » peut donc être vu et écouté comme une sorte de conte musical, à la fois plein de poésie, de trouvailles sonores, d’arrangements hétéroclites autour de musiques cabossées, brinquebalants, concoctées à quatre mains avec, d’un côté, un groupe plus orienté Toy Music et  un autre plus tournée vers une approche électronique. Le résultat est en tout cas concluant et donne un disque charmant et singulier que les amateurs de curiosités musicales ne manqueront pas d’aller découvrir. »

Foutraque.com

« Klimperei a rencontré GnG au festival Music For Toys, le festival dédié aux musiciens qui utilisent les instruments jouets dans leur musique faite mains. Comme les deux font la paire (je ne vous dirai pas de quoi !), Klimperei s’occupe des instruments jouets (turlututu chapeau pointu) et GnG (et non pas OGM) s’occupe de la bricole électronique. Ensemble, ils ont créé le personnage Alfred, et trouvé ainsi un prétexte pour composer une musique ou Alfred (comme dans la série des Martine) part en vacances, à l’Ouest, en colo, rencontre des fantômes et comme les Pixies, il « trompe le monde », en revanche il n’y a pas Les Malheurs d’Alfred (en souvenir du grand blond). Par contre pas sûr qu’il y ait une suite au 13 titres de l’album vinyle (ou digital, mais là c’est moins pop), vu que le dernier morceau s’appelle Adieu Alfred. A l’image de la pochette, notre duo fait une musique à base de collages, découpages. Sans être expérimental « casse bonbon Haribo », l’album demande quand même pas mal d’attention, car ici les mélodies, refrains sont cabossés par des pouets pouets canailles. Il faut avoir la culture Jean-Jacques Perrey, André Popp, The Residents pour ne pas être perdu. Comment les enfants de 5 ans réagiront aux histoires (sans paroles) d’Alfred? Et bien demandez à leurs parents trentenaire ! En indice, le duo précise sur la pochette : « Voici notre vision d’Alfred, à vous d’imaginer la votre en écoutant ce disque ». « 

 

 

 

 

Alfred album vinyle

  • Categories →
  • + musique
 
Back to top